top of page
Search

Une société anxiogène - En sortir et grandir



"Je choisis consciemment de vivre dans la grâce, de me faire confiance, car je suis divine."



Chacun de nous a des moments, des journées, voir des semaines et des mois, où l'anxiété régie notre vie! Selon moi, le climat de peur, la société de performance dans laquelle on se trouve, le manque de connection avec la nature et le manque de communauté sont tous à la source de cette anxiété. J'en ressens les effets, et je veux vous partager comment je réussis à vivre avec, tout en me créant une réalité où elle est de moins en moins envahissante.


Devenir maman il y a 7 ans a certainement ouvert le chemin pour moi à faire grandir une anxiété qui était déjà présente. Bien-sûr les hormones, mais surtout le manque de soutien et la solitude ont joué un grand rôle. Je n'étais pas maman célibataire dans ce temps là, mais presque toutes les mamans à la maison passent leurs journées seules avec les enfants de toutes façons! Et il y a rarement un break. Les papas eux, ainsi que les mamans qui travaillent, ont la pression de performer en plus de s'occuper de leur famille, et manquent de temps pour s'occuper d'eux-même et pour être véritablement présents pour leurs enfants.


Tout ça à cause de nos styles de vies de consommation ainsi que notre "mindset" de séparation, d'une maison familiale à l'autre, et d'une personne à l'autre. Ça laisse très peu de place à un mode de vie sain, à du temps à l'extérieur, à du mouvement, et à la méditation. Très peu de place pour connecter avec soi, avec les autres et avec notre Source.


C'est en méditant et en bougeant en conscience que l'on réalise que la vérité est que nous ne sommes pas séparés du tout, nous somme UN! Et vivre en l'ignorant ne crée que de la souffrance. Nous sommes une société qui souffre, une société anxiogène et dépressive, mais tout doucement, et de plus en plus rapidement, je vois les gens s'éveiller autour de moi!


Autrefois (et aujourd'hui dans d'autres cultures), les mamans travaillaient ensemble, avec les enfants autour. Certaines les surveillaient pendant que d'autres faisaient des tâches, et jamais elles ne se retrouvaient seules. Les hommes aussi travaillaient ensemble, et se supportaient l'un l'autre, au lieu d'être en compétition.


Tout ça commence avec le système scolaire tel qu'on le connaît, qui est désuet, au mieux, et très dommageable, pour le pire. Les enfants sont mis dans ce moule qui est loin d'être sain, où la pression, la performance et la compétition règnent, avec le manque grave d'exercice physique et de liberté pour la créativité. Avec notre mode de vie, on conditionne nos enfants à perpétuer ce système fou.


Et si on choisissait autre chose? Et si nos enfants n'avaient pas à subir cette pression de la société? Si on leur laissait la liberté d'être qui ils sont? Je vais bientôt écrire sur le "unschooling." En attendant, si on s'assurait de passer du temps de qualité avec eux chaque jour, d'être véritablement présents avec eux et pas sur notre téléphone! Sortir dehors, bouger en conscience, connecter avec la nature! Les écouter et suivre leur leadership dans des activités libres! Ils ne sont pas les citoyens de demain, ils sont des citoyens aujourd'hui.


C'est possible de se créer une communauté aujourd'hui, en sortant des sentiers battus. En arrêtant de se préoccuper de ce que les autres vont penser. En écoutant notre coeur et en choisissant l'amour et non la peur. On a des projets et on n'ose pas y aller parce qu'on a été conditionnés à croire que c'est dangereux, ou à croire qu'on est pas "assez". Aujourd'hui, on en est à un point ou suivre les autres moutons s'avère beaucoup plus dangereux que de défricher son propre sentier. C'est le moment de retourner à la Terre, à nos racines, et à croire en nous-même. C'est le moment de suivre notre intuition et de reconnecter avec cette force à l'intérieur de nous.


C'est possible de vivre simplement, en harmonie avec la Terre, d'avoir du temps pour s'occuper de nous-même et d'offrir une vie saine à nos enfants. Il y a un autre paradigme dans lequel on peut plonger, ou plutôt s'élever! Ensemble. Je désire vous y emmener.


ACTIONS!


Je vous partage les actions que je prends lorsque l'anxiété a le dessus sur ma paix intérieure. Ces actions me ramènent à être ancrée, calme. Et avec le temps, ces actions apportent la guérison et l'évolution, et créent une nouvelle réalité. Elles peuvent être faites séparément ou simultanément!


*Fermer mon téléphone. Méditer.

Souvent on vit dans l'anxiété d'attendre un message, ou dans habitude de chercher une réponse à l’extérieur de nous, plutôt que de prendre le temps d'écouter à l’intérieur. La vérité c'est qu'on peut même communiquer avec les autres énergétiquement et télépathiquement - suffit de pratiquer! Personnellement, je m'offre des moments sans téléphone, et je médite chaque matin au réveil. Et lorsque j'ai une question, je m'arrête pour penser si je peux trouver la réponse à l'intérieur de moi avant de poser une action pour la trouver à l'extérieur. La méditation quotidienne aide aussi à se poser, à ralentir la vitesse à laquelle notre cerveau roule! On peut donc être plus présent dans le moment.


Les ondes du téléphone interagissent avec notre champs magnétique, causant des distorsions, affaiblissant notre système et diminuant notre capacité à connecter intuitivement. Il est donc essentiel de ne pas toujours l'avoir à proximité ou allumé. Choisir de vivre là ou il y a moins d'interférences est aussi très positif, ou au moins, aller souvent en nature, à l'extérieur de la ville. Vous ressentirez la différence!


*Appeler une amie. Créer une communauté.

Lorsqu'on ressent le besoin de se sentir physiquement entouré, on peut aller visiter des amis, ou leur lâcher un coup de fil! On a tous besoin d'un équilibre entre avoir du temps pour soi et du temps avec les autres. Découvrir notre propre équilibre et l'honorer est essentiel. Personnellement j'adore mon temps seule le matin très tôt, mais pendant la journée, la présence des autres m'active, me garde dans le moment présent et me fait sourire.


*Pratiquer des respirations

Pratiquer régulièrement des respirations (Buddhist, Taoist, Hinduist) pour faire circuler notre énergie vitale, notre énergie sexuelle, dans notre corps, a un effet profond sur tout notre être. On peut le faire assis, couché, ou en mouvement, comme le yoga ou la danse libre. Plus je les pratique, plus je me sens énergisée, incarnée!


*Bouger en conscience- dehors si possible

Evidemment. Pas de surprise! Notre corps est notre véhicule sur cette Terre. Il contient nos émotions et c'est en bougeant que ces émotions peuvent être transmutées et évacuées. En plus, le mouvement nous ancre, ce qui est la façon la plus sûre vers la paix car c'est notre chakra racine qui connecte à la Terre et nous donne un sentiment de sécurité. Cette sensation est plus facile à vivre à l'extérieur, mais c'est très possible à l'intérieur. Disons qu'au Canada, il faut parfois s'adapter!


*Faire des sons

L'anxiété cache d'autres émotions comme la colère et la tristesse refoulées. On peut faire des sons de soulagement, de colère, de tristesse, peu importe! On peut les faire avec nos respirations et nos mouvements conscients. J'aime les faire en dansant librement.


*Eau

L'eau nous libère, nous calme, et nous régénère tout à la fois! Idéalement, on habiterait tous près de la mer! C'est pas pour rien qu'autant de personnes sont attirées par elle. Ceci dit, on peut s'y rendre si possible, mais heureusement, on a presque tous la chance d'avoir de l'eau courante à la maison. Lorsque je me sens particulièrement anxieuse, j'utilise de l'eau fraîche dans mon bain ou ma douche, car l'eau chaude peut augmenter le niveau d'anxiété lorsqu'on est incapable de relaxer.


*Diminuer ou arrêter la caféine

Ça c'est un gros morceau! J'y pensais depuis des années et j'étais consciente que mon café, (ou mes deux cafés!) du matin me causaient de l'anxiété et faisaient battre mon coeur trop vite. Je suis fière d'avoir finalement réussi! Je l'ai remplacé par du matcha, je ne ressens plus les effets négatifs du café et c'est délicieux.




Finalement, je me rappelle de me donner le droit, de me PERMETTRE de relaxer. Je choisis de faire confiance à la vie, de lacher prise.


"Je suis aimée et supportée par mes anges, par la vie, par l'Univers."









28 views0 comments

Recent Posts

See All

Comments


bottom of page